• Dernier arrivé, dernier servi ?

    Etant brigade (remplaçante, donc), je ne connais souvent mes niveaux de classe qu'à la rentrée, et la répartition des élèves, des "locaux" et des niveaux de classe a souvent déjà été faite ...

    Les nouveaux arrivants comme moi se retrouvent donc souvent avec le double niveau, la classe qui a un pilier en plein milieu, le petit créneau d'EPS, parfois (plus rarement !), avec beaucoup d'enfants en difficulté.

    Pas tout en même temps, je vous rassure :p

    Il faut comprendre les enseignants : ils doivent choisir un niveau de classe et ils choisissent celui qu'ils préfèrent. Qui ferait le contraire ? C'est la loi de l'ancienneté !

    Moi-même, le jour où j'aurai (enfin) le choix, vais-je me "sacrifier" en choisissant un niveau que je ne souhaite "plus" avoir ? Vais-je me souvenir de ces années où je n'avais pas le choix ? Qui sait ?

    Cette année, j'ai eu le pilier mal placé MAIS j'ai un super niveau (enfin, je m'y plais déjà). 

    Cette année, j'ai eu une classe vide : pas de "poste stéréo", peu de cahiers, peu de manuels, une bibliothèque de classe presque vide MAIS des élèves en or (ce qui signifie pour moi motivés et de tous niveaux).

    Cette année, je vais peut-être courir un peu pour réunir du matériel manquant MAIS je sens que je vais passer un très bon début d'année au travail.

    Et vous ça se passe comment dans votre école ?

    « Suivre une expédition en classe : TaraSe changer les idées ... encore ! »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :